• Post published:1 octobre 2020

En cause : la circulation très intense du virus, qui touche en particulier les personnes âgées. La préfète de la Gironde, dans un arrêté du 25 septembre 2020, a décrété de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation de l’épidémie :

  • les événements réunissant plus de 1000 personnes sont interdits;
  • tout comme les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public, à l’exception des manifestations revendicatives;
  • les établissements sportifs de type gymnases sont fermés, exceptés pour un usage dans le cadre scolaire et périscolaire, et pour les étudiants de la filière Staps;
  • les vestiaires des terrains de sport, stades et autres équipements sportifs (établissements de type PA) ne sont plus accessibles, à l’exception de ceux des piscines et pour des activités sportives professionnelles;
  • les sorties scolaires et périscolaires sont annulées;
  • la mise à disposition à titre gracieux ou onéreux des salles des fêtes, salles polyvalentes, salles de réunion et salles réservées aux associations est proscrite;
  • les brocantes, vide-greniers, marchés non alimentaires, manifestations sportives et festives sur la voie publique tout comme les fêtes locales et étudiantes ne sont pas autorisées. 

Dans son allocution radiodiffusée le 25 septembre, la préfète Fabienne Buccio a indiqué que ces restrictions étaient valables pour 15 jours à compter du samedi 26 septembre 2020 et jusqu’au 10 octobre prochain. S’y ajoute pour la métropole bordelaise, la fermeture des bars à 22 heures au plus tard.

Le département est classé en zone d’alerte renforcée.